L’effet de halo, encore appelé effet de notoriété ou effet de contamination s’applique régulièrement dans notre quotidien sans que nous nous en rendions compte. Lorsque nous rencontrons une personne pour la première fois, soit nous nous disons immédiatement « il a l’air d’être quelqu’un de très sympathique », soit « il ne me donne pas confiance ». Ce jugement est lié à ce mécanisme que nous allons découvrir de près.

Qu’est-ce que l’effet de halo ?

L’effet de halo est également appelé le « stéréotype de l’attractivité physique » et le principe « ce qui est beau est aussi bon ».

Signification de l’effet de halo

Effet de halo

L’effet de contamination est un biais cognitif très connu de la psychologie. Cette distorsion entre notre pensée rationnelle par rapport à la réalité se manifeste par notre interprétation à l’égard de quelqu’un, d’une marque, ou de quelque chose. C’est une perception sélective d’informations qui ressemble à l’effet de la première impression. En d’autres termes nous ne voyons que ce que nous voulons bien voir. Par conséquent, nous avançons une opinion par rapport à ce que nous avions inconsciemment choisi de percevoir.

L’usage du mot « halo » prend alors tout son sens : nous regardons l’élément comme s’il était projeté dans une lumière similaire. D’ailleurs, il est fréquent que les œuvres de peinture religieuses présentent un halo au-dessus de la tête des saints et les entourent de lumière céleste. C’est un moyen de nous faire comprendre que ce sont des personnes convenables, dignes, dotées de bonté.

Histoire de l’effet de halo

L’effet de halo a été mis en évidence pour la première fois dans un article en 1920 par le psychologue Edward Thorndike. Sa publication s’intitulait « The Constant Error in Psychological Ratings », signifiant « l’erreur constante dans les évaluations psychologiques ». Il y décrit une expérience lors de laquelle il demande aux commandants de l’armée d’évaluer divers traits caractéristiques de leurs soldats. Il s’agit entre autres de l’apparence physique, de la loyauté, d’intelligence, etc.

Les résultats sont clairs. Les perceptions d’un seul trait de caractère se répercutent sur la façon dont les gens voient ses autres aspects. C’est-à-dire que si les notes sont élevées pour une qualité, elles le sont également pour d’autres aspects de la personne et inversement. Concrètement, lorsqu’une personne est perçue comme gentille, on l’imagine également intelligente. Ce mécanisme a ensuite été démontré par le psychologue Solomon Asch en 1946.

Exemples d’impacts de l’effet de Halo

Les recherches ont démontré que l’effet de halo impacte plusieurs domaines dans notre vie. Il joue un rôle dans le système éducatif, au tribunal et dans les entreprises.

Dans le milieu scolaire

Les enseignants peuvent se comporter différemment envers les élèves en fonction de leur perception d’attractivité. Ils peuvent interagir avec un jeune selon des éléments qui n’ont aucun rapport avec la scolarité. Il peut s’agir de sa tenue vestimentaire, de son milieu d’origine, etc. D’anciennes recherches ont d’ailleurs montré que les professeurs ont de meilleures attentes des enfants qu’ils jugent plus attrayants. Une autre étude menée sur plus de 4 500 étudiants a révélé que les notes des élèves dont l’apparence est estimée au-dessus de la moyenne obtiennent des notes nettement inférieures dans les cours en ligne, comparés aux cours en présentiel.

Dans l’autre sens, l’effet de halo peut également influencer les élèves sur leur manière de percevoir leurs instructeurs. En effet, une étude a soulevé que les étudiants qualifient un enseignant de chaleureux lorsqu’il leur parait attrayant et sympathique.

Dans le système judiciaire

Justice

Même au tribunal, l’effet de halo affecte les jurés. Ils ont moins tendance à penser qu’un accusé séduisant puisse avoir commis un crime. Des chercheurs ont présenté à deux groupes de participants, un rapport des faits reprochés à un accusé, accompagné de sa photo. Le premier groupe détenait une image d’une personne au physique avantageux. Et le second groupe disposait d’une photo où la personne est moins attirante. Les résultats de l’étude sont déstabilisants. La sévérité de la peine attribuée à l’individu du premier groupe était nettement inférieure à celui du second groupe.

Dans les entreprises

L’effet de halo n’impacte pas seulement notre perception des personnes. Elle affecte également notre façon d’évaluer une marque d’entreprise. Nous choisissons alors un même produit plutôt en provenance d’une marque A que d’une marque B. Vous comprenez maintenant l’existence des stratégies de marketing pour toucher les consommateurs…en effet, un site professionnel qui satisfait l’expérience utilisateur aura tendance à convertir plus facilement ses prospects.

VOIR AUSSI : Focus sur le phénomène de la synchronicité

Ainsi l’apparence physique joue un rôle important dans l’effet de halo. Lorsque nous considérons quelqu’un de beau ou de sociable par exemple, nous sommes également susceptibles de croire qu’ils sont intelligents et comportent d’autres aspects positifs. Cependant, ce stéréotype d’attractivité est à double tranchant. Des études ont montré que les gens qui attribuent un grand nombre de qualités à une personne attrayante sont plus enclins à penser qu’elle est vaniteuse ou manipulatrice (de par son physique).

Connaissiez-vous l’effet de halo ? Sinon quel est votre sentiment maintenant en pensant à vos réactions habituelles ? Partagez-moi vos pensées.

Si vous avez aimé l'article, vous pouvez le partager via les boutons ci-dessous.

Laisser un commentaire