Pratiquer la gratitude signifie dire un simple merci comme bonjour, aurevoir ? Ah non, là, c’est prendre un circuit court. La gratitude implique un sentiment bien plus profond que cela. Avoir de la gratitude c’est savoir remercier avec une véritable reconnaissance. Le plus fascinant, c’est que se rendre compte de tout ce que nous possédons transforme notre quotidien. Ainsi être reconnaissant pour tout ce que nous offre la vie élève notre niveau de bonheur et de satisfaction. En effet, de nombreuses études scientifiques mettent en évidence les pouvoirs de la gratitude sur notre santé physique, mentale et relationnelle. Explorons ses impacts.

Pratiquer la gratitude favorise un bien-être émotionnel

Pour Anne Solange Tardy, l’auteure du livre « Merci, mon carnet de gratitude », ce sentiment correspond à un moyen de voir ce qui arrive de bon chaque jour de notre vie. Et elle n’a pas tort, puisque c’est exactement ce que démontre le Dr. Robert Emmons, reconnu par les psychologues comme le spécialiste de la gratitude.

La reconnaissance oriente notre regard vers le positif

Notre système émotionnel adore le changement. Une nouvelle voiture, un nouveau smartphone, une nouvelle maison, etc. Sauf que peu à peu, nous nous habituons à cette nouveauté et notre niveau de bonheur diminue. C’est le phénomène d’adaptation hédonique ou d’habituation.

Le Dr. Emmons explique que la gratitude implique l’appréciation de la valeur de quelque chose. Or, lorsque nous savons reconnaître la valeur d’un objet, nous avons moins tendance à le déprécier. Nous participons alors davantage à notre vie en concentrant notre attention sur ses aspects positifs. Par conséquent, cela amplifie notre bonté et ralentit le processus d’adaptation.

La gratitude, un bouclier contre les émotions toxiques

Bien plus, il affirme que la gratitude repousse les sensations toxiques. C’est-à-dire les émotions qui nuisent à notre bonheur. À savoir :

  • l’envie ;
  • la dépression ;
  • la rancœur ;
  • le regret.

En effet, il est impossible par exemple d’être à la fois reconnaissant à l’égard d’une situation tout en étant envieux. Ces sentiments ne peuvent pas fonctionner en même temps. Essayez d’en vouloir à quelqu’un de posséder un objet que vous ne détenez pas lorsque vous ressentez de la gratitude. C’est impossible, car le degré de ce sentiment se situe bien au-dessus des émotions toxiques.

Vivre dans la gratitude améliore la santé mentale et physique

La gratitude est bénéfique pour notre santé, car elle réduit le stress et nous soutient dans la maladie.

Les véritables « mercis » réduisent le stress

Voir le bon côté des choses permet de mieux apprécier sa vie. De ce fait, nous réduisons toutes formes d’anxiété inutiles. Le Dr Emmons le confirme. D’après ses trois expériences menées avec le psychologue Michael E. McCullough, les personnes qui sont en mesure de donner les raisons pour lesquelles elles sont reconnaissantes

  • se sentent bien dans leur peau ;
  • sont plus actives ;
  • résistent mieux au stress.

Vous imaginez bien qu’avec moins de stress, nous dormons mieux. Or nous savons tous que la qualité du sommeil agit sur notre forme.

Les personnes reconnaissantes résistent mieux aux pathologies

De nouvelles preuves scientifiques rapportent que la gratitude réduit les épisodes de dépression, aussi bien sur la durée de la crise que sur les risques de rechute. En effet, les médecins observent un phénomène fâcheux chez les personnes dépressives : plus elles vivent des périodes de dépression intense, plus les rechutes sont fréquentes.

Bien plus, les individus qui expriment la gratitude se rétablissent plus rapidement, puisqu’ils ne sont plus perturbés par les émotions négatives ni par le stress post-traumatique. Il est donc indéniable que dire merci avec conscience augmente aussi la résilience.

Remercier renforce les relations sociales

Les personnes reconnaissantes sont davantage empathiques : elles ont tendance à être plus généreuses et compatissantes envers autrui. C’est ce que dit Robert Emmons : « pratiquer la gratitude détourne l’attention du moi, la dirige davantage vers les autres et ce qu’ils nous procurent ».

Le psychothérapeute Christophe André ajoute d’ailleurs que remercier accentue la confiance en soi parce qu’elle augmente le sentiment d’appartenance. Ce comportement attire la sympathie et suscite une attitude aimante des autres. Par conséquent, bien entourées, les personnes qui cultivent la gratitude se sentent moins isolées.

Ainsi être reconnaissant génère une composition d’émotions positives accrues : optimisme, résilience, confiance en soi… Le bonheur est amplifié ! Voilà pourquoi manifester la gratitude chaque jour nous met en joie. Nous avons tous tout intérêt à nous réjouir de ce que nous disposons déjà !

Si vous avez aimé l'article, vous pouvez le partager via les boutons ci-dessous.

Laisser un commentaire