Est-il possible de reprendre confiance en soi après une rupture ? Comment rester positive alors que vous voyez votre cocon familial se briser ? Le sentiment que votre vie s’effondre, que tout ce que vous avez construit s’écroule vous envahit. Personnellement, j’ai connue cette situation. Je l’ai traversée alors que j’étais parent isolé. Et je peux vous assurer qu’il est possible de retrouver confiance en soi après une vie amoureuse. Bien plus, vous pouvez la renforcer. Voici quatre chemins que j’ai entrepris.

Femme reprenant confiance en soi

Reprendre confiance en soi après une rupture en gérant ses émotions

Reprendre confiance après une rupture amoureuse passe par l’analyse de la séparation puis l’accueil des émotions douloureuses.

1. Analyser la rupture

Il est primordial de comprendre le motif de la rupture et d’en faire le bilan pour se libérer des « ténèbres ». L’analyse de la rupture est alors inévitable si vous espérez avancer et en retirer du positif. Car si la séparation est récente, il y a de grandes chances que vous vous trouviez encore dans la culpabilité et la dépendance affective. Une étude publiée en 2015, menée sur 200 jeunes adultes récemment séparés le confirme. Les sujets étaient suivis pendant neuf semaines. Ils devaient :

  • revivre la rupture ;
  • évoquer leurs ressentis ;
  • évaluer leur blessure ;
  • répondre à des questions sur la rupture.

Les chercheurs ont constaté que les participants qui se soumettaient régulièrement à ces évaluations reprenaient confiance plus facilement que ceux qui revenaient moins se faire tester. Il est ainsi démontré que reprendre confiance en soi est parfaitement envisageable après une séparation en faisant le point sur sa vie de couple passée.

2. Accueillir ses émotions

Il existe plusieurs techniques de relaxation pour accueillir sa souffrance. Il suffit d’en tester quelques-unes, puis de conserver celle qui vous procure le plus de bien-être.

Reprendre confiance en soi grâce à la méditation

Pour ma part, les bons outils s’avèrent être la méditation et le journal intime. Tenir un journal quand on est adulte peut sembler risible, pourtant déposer son mal-être quotidien par écrit apaise. En effet, toutes vos angoisses, vos peurs, vos doutes s’amenuisent lorsque vous les nommez. L’écriture correspond ainsi à un exercice intéressant pour accueillir ses émotions « négatives » et se sentir plus soulagée.

Quant à la méditation de pleine conscience, elle est devenue si populaire que vous avez surement entendu parler de ses bienfaits dans la gestion des émotions ? Pour ne pas citer que Mathieu Ricard, Thich Nhat Hanh, un moine bouddhiste reconnu, nous invite également à « ouvrir les bras tendrement à notre souffrance » pour apprendre à les apaiser.

Renforcer la confiance en soi après une rupture

Après ces phases d’analyse et d’introspection, vous avez retrouvé de la confiance. Comment en gagner davantage ? Il vous faut deux autres ingrédients pour la renforcer : votre entourage et de l’exercice !

3. Solliciter son entourage

Sollicitation des amis

Après la séparation vous êtes restée enfermée chez vous, souvent à ressasser le passé. Dans ce contexte, votre estime de soi s’est forcément affaiblie. En même temps, après ces pleurs, difficile de se sentir belle et confiante ! Dans ces moments, nous éprouvons souvent de la difficulté à sortir de chez soi. Pourtant, c’est dans ce passage qu’il est recommandé de se motiver à aller vers les autres.

Sortir respirer l’air frais, se confier, échanger des sourires avec ses proches et ses amis aide à se revitaliser et à écarter les pensées négatives. La bienveillance et les compliments sont au rendez-vous. Et cela vous encourage à avoir davantage de confiance en soi. Vous vous sentez mieux, plus jolie. « Stop, il n’est plus question de se dévaloriser ! ». Vous êtes dans un nouvel état d’esprit, vous :

  • croyez en vous ;
  • regagnez en confiance ;
  • améliorez votre estime de soi ;
  • allez de l’avant.

Sachant que l’estime de soi ne s’acquiert qu’en ayant repris confiance en soi, vous êtes naturellement dans un processus d’amélioration de confiance en soi. Effectivement, la confiance en soi désigne notre capacité à faire face à une épreuve, alors que l’estime de soi correspond à l’image que nous nous accordons.

4. Pratiquer une activité sportive

S’activer en course à pied, à la danse, à la natation et dans tant d’autres sports augmente la confiance en soi après une séparation. En effet, la pratique régulière d’une activité procure un sentiment d’épanouissement et de puissance. Cela est lié aux endorphines que produit le cerveau au cours d’un effort. Ces molécules sont d’ailleurs considérées comme les hormones du bonheur. Pourquoi s’en priver ?

Femme au sport - confiance en soi

Vous pourriez être plus sensible au regard des autres durant cette période de post-rupture. Or en pratiquant un sport, vous améliorez votre état de santé et cela se voit sur votre apparence physique. En étant bien dans votre peau, vous vous sentez alors :

  • plus belle ;
  • en meilleure forme ;
  • plus séduisante.

Par conséquent, vous êtes forcément plus confiante.

La confiance en soi se développe également grâce à la connaissance de soi. Il est vrai que lorsque nous nous connaissons mal, nous craignons nos réactions, doutons, manquons d’assurance. D’ailleurs, souvent l’estime de soi s’en retrouve impactée. Mais, grâce à la pratique sportive, nous apprenons à écouter notre corps et à prendre conscience de nos capacités et de nos limites. Ce qui suscite généralement un gain de confiance.

La confiance en soi résulte de l’éducation. Comme chaque personne a sa propre histoire, il n’existe pas de solutions universelles pour la développer. Toutefois, après une séparation, la perte de confiance en soi n’est finalement qu’un trouble psychique que nous pouvons traiter. Nous avons vu que nous pourrions même l’améliorer en nous appuyant sur des pistes. Je vous ai partagé les miennes. Et vous, comment avez-vous reconstruit votre confiance après une rupture ? Indiquez-moi ci-dessous ce qui a fonctionné pour vous.

Source :
Thic Nhat Hanh Prendre soin de l’enfant intérieur, faire la paix avec soi – Éditions Pocket – 2015 – 224 p.

Si vous avez aimé l'article, vous pouvez le partager via les boutons ci-dessous.

Laisser un commentaire