Le réveil sonne. Vous n’éprouvez pas la moindre envie de sortir du lit. Aucune volonté pour aller au bureau, aucun désir à commencer une liste de tâches peu motivantes ou à mettre en place un projet important. Il n’y a rien à faire, Netflix et les fils d’actualité des réseaux sociaux vous inspirent plus. Que faire lorsque la motivation n’est pas au rendez-vous ? Comment se motiver pour agir ? Découvrez vos sources de motivation afin de mieux comprendre vos fluctuations d’élan. Je vous énonce ensuite 3 techniques efficaces pour surmonter la baisse de régime et retrouver le plaisir de passer à l’action.

se motiver

2 Types de motivation à connaître pour comprendre et mieux se motiver

Notre intérêt à passer à l’action surgit d’une source externe ou de nous-mêmes. Nous distinguons ainsi deux types de motivation : intrinsèque et extrinsèque. En tout cas, la motivation qui nous donne des ailes correspond à celle qui nous parvient du cœur.

La motivation extrinsèque

La motivation extrinsèque se manifeste chez des personnes qui réalisent des tâches ou qui acquièrent de nouvelles compétences en raison d’une source externe à soi. Généralement, il s’agit d’une récompense ou d’un évitement de sanctions. Dans ce cas, l’individu adopte une attitude qui ne provient pas naturellement de ses propres envies. Il ne procède pas parce que cela lui procure de la satisfaction ou l’attire, mais bien parce qu’il souhaite obtenir quelque chose en retour ou par crainte. Ce système de fonctionnement est par ailleurs est répandu en entreprises pour motiver ses salariés.

Voici quelques exemples qui soulignent une motivation liée à la récompense financière et à la reconnaissance publique :

  • Respecter des horaires de travail de l’entreprise pour ne pas être rappelé à l’ordre.
  • Se motiver à travailler chaque jour pour gagner de l’argent.
  • Faire du bénévolat parce que cela valorise le CV.
  • Rendre un dossier dans les délais parce que son supérieur l’a ordonné.
  • Aller dans de nouveaux endroits pour poster ses photos sur Facebook.
  • Acheter un objet (non indispensable) parce qu’il y a une réduction exceptionnelle dessus.

La motivation intrinsèque

La motivation intrinsèque se réfère à soi-même. Elle n’est pas liée à une pression extérieure, mais provient de son intérieur. De ce fait, elle implique les besoins biologiques (manger, boire, dormir) pour rester en vie et en bonne santé. Mais aussi les besoins psychologiques (autonomie, relation, compétences) afin de se développer et s’épanouir. Bien plus que ces besoins fondamentaux de l’Homme, dans cette catégorie de motivation, l’individu réalise une activité pour ce qu’elle représente elle-même. Son désir ne provient pas d’une attente d’un présent, car l’action lui-même correspond à sa récompense personnelle. Aussi la motivation intrinsèque s’associe davantage au développement personnel, à la recherche de sens, le désir de s’accomplir.

Ci-dessous des exemples de motivations intrinsèques :

  • Pratiquer régulièrement du sport pour le bien-être qu’il nous procure.
  • Investir dans des formations pour se spécialiser dans un domaine qui nous anime.
  • Lire de nombreux ouvrages sur le développement personnel pour sa propre croissance.
  • Appliquer les outils de la psychologie positive pour élever son niveau de bonheur.
  • Voyager afin de découvrir de nouvelles cultures.
  • Travailler plus longtemps, car nous sommes absorbés par une activité qui nous passionne.

Regardez cette conférence TEDx, Daniel Pink, conseiller en carrière et auteur américain traite de la science de la motivation. Il souligne l’aberration entre les résultats scientifiques et ce qui continue à être appliqué dans le monde du travail.

3 techniques pour se motiver dans son quotidien

Ainsi les motivations intrinsèques sont celles qui nous donnent véritablement de l’élan pour nous lancer dans nos activités. Afin de cultiver la motivation dans son quotidien, voici trois astuces concrets à suivre.

1. Trouver la motivation nécessaire dans un environnement propice

Vous souhaitez rester motivé pour perdre du poids ? Supprimez tous les aliments qui réveillent votre tentation des placards de la cuisine. Les sachant vides de nourriture addictive, vous ne les rechercherez plus.

Comment se motiver à faire du sport ? Si vous souhaitez courir chaque matin, déposez votre tenue et vos chaussures de course à pied près du lit. De cette manière, au lever, il vous suffira de les enfiler et d’y aller.

Vous commencez une formation en ligne qui va durer six mois. Assurez-vous d’avoir un espace de travail favorable à l’étude où vous ne serez pas dérangé. Coupez alors votre téléphone au moins jusqu’à la fin de votre cours.

Enfin, quel que soit votre objectif, entourez-vous de personnes positives qui vous soutiennent dans votre projet. Leur énergie positive vous influencera et vous opterez automatiquement leurs stratégies. En parallèle, éloignez-vous de celles qui vous freinent dans votre activité. Il s’agit des gens qui vous communiquent en réalité leurs propres peurs et leurs croyances limitantes.

2. Se motiver grâce à un plan d’action stimulant

accomplissement

Le moyen le plus performant pour se motiver et atteindre ses objectifs est d’établir un plan d’action précis pour chaque semaine. En effet, lorsque votre feuille de route est bien définie, vous savez exactement où vous vous dirigez. Car souvent, surtout lorsque la réalisation du projet s’étale sur la durée, nous avons tendance à nous disperser. Votre « to-do list » du jour vous apportera alors ces bénéfices :

  • connaissance des tâches à effectuer au quotidien ;
  • gain en clarté et en visibilité sur les actions à venir ;
  • assurance de ne rien oublier ;
  • évaluation de sa progression.

Il est certain qu’en progressant selon une ligne directrice vous gagnez en productivité et en efficacité. De plus, le fait d’avoir réalisé ce que vous aviez planifié pour la journée vous procure un sentiment de satisfaction et de fierté. Par conséquent, cet état vous encourage et nourrit votre motivation.

3. Visualiser son rêve et se lancer pour réussir

Vous attendez la perfection avant d’agir ? Vous pensez aux différents obstacles ? Ne vous trouvez plus d’excuses, car plus vous procrastinez, plus il vous sera difficile de commencer. Ne réfléchissez plus, lancez-vous ! Vous avez déjà conscience du sourire qui s’affichera sur votre visage à la fin de la tâche n’est-ce pas ? Une façon efficace pour se motiver consiste alors à vous imaginer dans la situation où vous aurez atteint votre objectif.

visualiser son rêve

Il s’agit de vous projeter dans son achèvement et de ressentir toutes les émotions positives que cet accomplissement vous procure. Ces dernières représentent des sources de motivation puissantes. Ressentez-vous de la fierté, de la joie ? Vous êtes heureux ? Souvenez vous du pourquoi vous devez effectuer ces actions et vivez votre visualisation. Pour faciliter ce processus, gardez votre objectif en vue en lui associant un visuel motivant :

  • écrivez, dessinez ou imprimez une image qui correspond à votre rêve ;
  • affichez le visuel dans un endroit où vous pourrez le voir facilement ;
  • regardez-le à chaque fois que vous ressentez une baisse de motivation.

Toutefois, pensez à changer l’affiche de place de temps à autre afin de maintenir l’attention du cerveau. En effet, ce dernier a tendance à s’habituer à son environnement. La seule manière consiste donc à déplacer votre image.

Ces astuces pour garder sa motivation au quotidien sont infaillibles sur la « paresse » passagère et lorsque vous adoptez déjà une bonne hygiène de vie. C’est-à-dire un sommeil réparateur et une alimentation équilibrée (un régime alimentaire doit également apporter les nutriments nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme). Par ailleurs, une chose importante à retenir est que la nos actions pour atteindre un objectif procurent plus de satisfaction lorsque la motivation ne provient que de soi.

Comment restez-vous motivés ? Avez-vous testé d’autres techniques de motivation ? Faites-en-moi part en commentaires.

Source :
Cairn – Motivation intrinsèque et présentation de soi à différentes instances dans une organisation –  Bulletin de psychologie 2006/4 (Numéro 484), pages 351 à 357

Si vous avez aimé l'article, vous pouvez le partager via les boutons ci-dessous.

Laisser un commentaire