Que veut dire sortir de sa zone de confort ? Il s’agit de quitter l’espace familier qui comporte toutes nos habitudes. Nous nous sentons en sécurité parce que nous savons à quoi nous attendre. Cependant, nous ne pouvons pas dire que nous nous réjouissons des embouteillages chaque jour sur notre trajet travail-domicile. Certains n’apprécient pas non plus les décisions prises par leur hiérarchie, pourtant ils continuent à les exécuter. Malheureusement, c’est bien tout cela aussi rester dans sa zone de confort. Alors pourquoi ne pas se donner les moyens de se défaire du « connu » quand nous aspirons à une vie différente qui nous ressemble ? Vous verrez ci-après les bénéfices de quitter sa routine et les moyens pour y parvenir.

Pourquoi sortir de sa zone de confort ?

Bien entendu, oser expérimenter c’est s’exposer à la vulnérabilité et au risque de vivre des échecs. Vous ne vous sentirez sans doute pas aussi à l’aise que lorsque vous agissez en automatisme. Toutefois, sortir de sa zone de confort est la clé de l’épanouissement puisque vous développez votre esprit créatif pour vous accomplir pleinement.

L’accomplissement de soi ou la réalisation de soi

Dans la hiérarchisation des besoins de Maslow, les besoins vitaux (dormir, manger) et physiologiques (sécurité, relations) composent la zone de confort. Mais cette représentation montre également que ce qui vient au sommet de la pyramide correspond à notre besoin de croissance et d’épanouissement personnels. Cela signifie que tant que nous restons dans notre routine, nous ne nous réalisons pas. Nous n’exprimons pas notre plein potentiel. D’autre part, rester dans sa zone de confort signifie donc s’enfermer et demeurer dans l’inertie. Et cela reste vrai tout au long de la vie si nous ne faisons rien pour changer la situation.

«  Ce qu’un homme peut être, il doit l’être. Ce besoin, nous pouvons appeler la réalisation de soi. »

Abraham Maslow

Développement d’une mentalité de croissance

Les recherches de la professeur en psychologie sociale Carol Dweck ont permis de distinguer deux systèmes de croyances : les mentalités fixes et les mentalités de croissance. Les personnes d’un état d’esprit fixe croient que leur capacité à se réaliser est plafonnée. Dès lors, tout échec renforce la croyance de leur incompétence. Bien plus, les critiques péjoratives réduisent complètement leur estime de soi.

À l’inverse, les individus d’un état d’esprit de croissance reconnaissent la malléabilité du cerveau. Ils perçoivent alors les échecs comme des opportunités et considèrent leur potentiel comme infini. Cette attitude correspond exactement à celle des personnes qui osent quitter leur schéma de vie existante. L’étude publiée en 2019 montre par ailleurs que ces gens positifs augmentent leur chance de réussite.

Comment sortir de sa zone de confort ?

Vous êtes décidé à expérimenter un nouvel horizon ? Voici quatre conseils pour quitter votre routine et commencer votre aventure vers l’épanouissement.

1. Identifier les habitudes de la zone de confort

Pour réussir à sortir de sa zone de confort, il est important de commencer par identifier ses automatismes. Pour cela,

  • relevez tous vos agissements réguliers ;
  • ne vous laissez pas influencer par les « oui, mais » ;
  • ciblez ce qui ne vous correspond pas.

Par exemple, si vous pensez « j’en ai assez de rouler chaque jour plus de 100 km pour présenter les produits de mon entreprise aux prospects », arrêtez-vous là. Ne vous dites pas « oui, mais je dois poursuivre, car j’ai besoin de mon salaire » etc.

Prendre conscience des habitudes qui ne vous conviennent pas ou plus, vous permettra de repousser plus facilement les tensions émotionnelles qui vous retiennent dans votre espace « de sécurité ». Il ne dépendra plus que de vous pour changer ces habitudes et avancer vers votre épanouissement. Voici une citation pour sortir de sa zone de confort :

« La folie c’est se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat différent. »

Albert Einstein

2. Développer de nouvelles compétences pour sortir de sa routine

Apprendre de nouveaux savoir-faire vous permet de vivre de nouvelles expériences et vous fait découvrir des intérêts que vous ne soupçonniez pas. Bien plus, acquérir de nouvelles connaissances favorise la créativité et augmente la confiance en soi. Ce qui est certain, c’est que lorsque vous investissez en vous, vous gagnez en satisfaction personnelle et découvrez de nouvelles opportunités. Je peux en témoigner.

Mon métier ne me séduisait plus et je souhaitais être plus présente pour mes enfants. Après une longue période d’introspection, j’ai commencé par me former pour développer de nouvelles compétences professionnelles. Malgré un salaire et un environnement de travail confortables, et bien que je fusse parent isolé avec deux jeunes enfants, j’ai démissionné de mon poste au sein de la fonction publique. Sur mon chemin « nébuleux », je n’imaginais pas percevoir tant de lumière !

3. Apprendre à s’adapter à l’inconnu

Une bonne stratégie pour oser sortir de sa zone de confort est de se confronter à l’inconnu puis de chercher des solutions pour s’y adapter. Il existe toujours une issue. Pour cela, un bon moyen consiste à se lancer des défis. Tout le monde ne les perçoit pas comme tels. Aussi, chacun doit concevoir ses propres challenges. Il pourrait s’agir de courir 5 km par jour pour certains, alors que d’autres viseraient plutôt le marathon.

Vous voudriez peut-être jeûner durant deux jours pour purifier votre organisme ? Ou passer à une alimentation plus saine ? Ce pourrait également représenter un défi. En effet, il n’est pas aussi évident de changer de façon de manger du jour au lendemain. Se confronter à la nouveauté et s’y adapter vous entraîne à remplacer efficacement des habitudes qui en définitive ne vous ressemblent pas.

S'adapter à l'inconnu

4. Cultiver l’honnêteté pour sortir de sa zone de confort

Cela peut sembler surprenant au premier abord, pourtant l’honnêteté peut être un excellent accélérateur de croissance personnelle. Réfléchissez-y, avez-vous toujours osé avouer vos véritables ressentis ? Souvent, la peur du jugement ou parce que nous préférons montrer une image de soi comme nous aimerions que les autres la voient, nous choisissons de nous exprimer à demi-mot. Pourtant, il est bon de surmonter cette crainte afin de se présenter sous sa véritable identité et nouer des liens sincères avec les autres . Nous pouvons alors parfaitement rester intègres en utilisant une communication bienveillante. Si cet exercice vous paraît encore difficile, vous pouvez commencer par vous exercer à être honnête envers vous-même en tenant un journal personnel.

Vous imaginez peut-être que quitter le confort signifie être constamment dans le mal-être ? Se retrouver dans l’inconfort permanent de ne pas contrôler son environnement ? Absolument pas. Vous pouvez à tout moment retourner dans votre zone de confort, quand vous le souhaitez. Aristote disait bien « qui peut le plus peut le moins ». Cependant, sortir de sa zone de confort s’apparente à un entraînement sportif. Plus vous l’expérimentez, moins vous avez peur, plus vous osez repousser les limites et plus vous vous y habituez ! Et pour quelle finalité ? Une vie épanouie.

Êtes-vous déjà sorti de votre zone de confort ? Quels étaient vos ressentis ? Quel en a été « l’aboutissement » ?

Si vous avez aimé l'article, vous pouvez le partager via les boutons ci-dessous.

Laisser un commentaire